Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de docteurlabuse.over-blog.com

On vit une époque formidable.

LE MONSTRE ET LA PUCELLE

Faire se rencontrer les deux faces du miroir est un pur fantasme de romancier. Michel Tournier, dans "Gilles et Jeanne" (Gallimard. 1983) tentait cet improbable tête à tête. Jeanne la pucelle, qui mit sur le trône le dauphin, futur Charles VII n'est que "bien, humilité, dévotion, honnêteté, simplicité". Gilles de Rais, de huit ans son aîné, est un chef de guerre, façon taliban, c'est l'époque qui veut ça: la guerre de cent ans. Il n'est que brutalité, vice et ça suffit pour en faire "un très vaillant chevalier en armes".

jeanne john evrett millais                           gilles de rais

Jeanne. John Everett Millais.                                      Gilles. Vincent Cassel. Luc Besson.

 

je m'appelle d'Arc. Jeanne d'Arc.

 Jeanne est partie, comme chacun sait de Domrémy, en mai 1428. Un joli village dans les méandres de la Meuse. Son nom est d'Arc (vraiment), ce qui pourrait passer pour une prédisposition sinon un présage. La France présente un découpage Nord-Sud, avec un léger accroc sur la Bourgogne. Au Nord, les Anglais, et au Sud, la France "libre" des Armagnacs. Rappelez-vous qu'en 1415 (le 25 quoi ?), à Azincourt, en Normandie, Henry V l'anglais débarque . Il faut dire qu'en face c'est le néant, le patron du royaume n'ayant pas toutes ses facultés, le pauvre Charles VI, ira jusqu'à donner la main de sa fille à l'anglais. Deux ans plus tard, ces deux fantoches sont rappelés ad patres. De l'autre côté de la Loire se réfugie à Chinon le rejeton du roi fou (et mort), mais héritier quand même. Les Anglais vont s'offrir Orléans en 1428, histoire de se rapprocher du géneur potentiel. Pendant ce temps, dans l'Est, Jeanne rejoint La forteresse de Vaucouleurs. Il va falloir convaincre du haut de ses 16 ans qu'elle a une mission! Arrivée en mai 1428, elle quittera Vaucouleurs en direction de Chinon en février 1429. Il lui reste à peu près deux ans à vivre. Mais nous voici à Chinon, et c'est Jean Seberg (celle qui vend le journal dans A bout de souflle de JLG, niou yorque érald tribioune !!!) qui débarque à la cour où le scénariste producteur a cru bon de placer Gilles de Rais (qui ne deviendra Barbe Bleue que plus tard ).

Un  épisode  rapporté par de nombreux témoins, et qui va offrir au Dauphin l'occasion d'utiliser cette bonne âme. Un guide pour une armée en déroute. Va pour Dieu guide nos pas. On verra plus tard, quand je serai roi. 

                                       jeanne d'arc

Ingrid Bergmann exprime la détermination de Jeanne, qui serait plutôt en colère. Du temps perdu à palabrer, au lieu de foncer sur Orléans. A cette époque, la Loire n'est franchissable qu'en deux endroits. Un pont à Angers et l'autre à Orléans. La ville prise permettrait d'atteindre Bordeaux et la Guyenne, qui sont toujours anglaises ! Un siège qui dure depuis plus de 7 mois et qui sous le "commandement" de Jeanne va être levé en 8 jours ! Déroute des British. Après ces heures de gloire, les batailles et les victoires s'enchaînent. Il faut libérer la voie vers Reims, pour faire du dauphin un roi, comme la tradtion le veut. Sacrement et onctions. Le Saint Chrème dans un calice sera acheminé par 4 chevaliers, dont Gilles de Rais. Le sacre a bien lieu en juillet 1429, à Reims, en plein coeur du pays bourguignon... dont les princes ne sont pas franchement en liesse. C'est le début de la fin pour Jeanne qui veut continuer le combat. Le nouveau Charles VII a désormais d'autres chats à fouetter, et la pucelle continue seule son combat. C'est bien sûr les bourguignons qui vont la capturer .

Rouen, l' évêque Cauchon, et l'inquisition. Un procès pour sorcellerie. Qui n'est qu'une tentative de discréditer et d'annuler le sacre du nouveau roi. Nous sommes à Rouen, la prison est anglaise, les juges sont une soixantaine, et l'accusée n'a pas d'avocat. Les heures de ce procès ont été soigneusement consignées. C'est bien là le seul vrai document concernant Jeanne d'Arc. Contre toute attente et en dépit des vicissitudes qu'elle va subir (vérification de sa virginité, torture...), elle montre une intelligence et une subtilité inattendues. 

"-Cauchon: "Avez-vous su par révélations que vous vous échapperiez ?                                                     -Jeanne:  "Cela ne touche point votre procès. Voulez-vous que je parle contre moi ?                                 -Cauchon: Les voix vous en ont-elles dit quelque chose ?                                                                           -Jeanne: Cela n'est point de votre procès. Je m'en rapporte à mon seigneur. Et si tout vous concernait, je vous dirais tout. Par ma foi, je ne sais pas le jour ni l'heure où je m'échapperai. "

Si ce dialogue  est un chef-d'oeuvre de dialectique, n'oublions pas que Jeanne ne savait ni lire ni écrire. Abandonnée de tous, elle parvient à braver cette autorité religieuse qu'elle ne reconnaît pas comme légitime. Le roi qu'elle a mis sur le trône ne donnera aucun signe de vie, alors que la sienne va s'éteindre. L'aspect politique de l'affaire n'est que rarement évoqué. On s'en tient à l'imagerie populaire, bon enfant .

             Jeanne Louis maurice Boutet

Son supplice fut des plus brutal, les anglais voulant exposer nue la pucelle . Elle avait 21 ans. Aucune image n'est à la hauteur. Peut-être bien que si au fond. Dans le genre ignoble, il y a ça :

extrait de Saw 3D
Cette série lamentable offre la transition idéale à la suite de notre programme.
L'image inversée de Jeanne. Gilles. 

Pervers Pépère.
Orphelin très tôt, Gilles se retrouve sous la tutelle de son grand-père, le déjà vieux(et très riche) seigneur Jean de Craon qui règne sur le pays de Rais (Retz) et possède des domaines en Anjou, Poitou, Vendée. Dans sa résidence principale, le château forteresse de Champtocé, entre Angers et Nantes, Gilles n'aura aucun interdit, à condition qu'il n'y ait pas de scandale! Marié à 16 ans, sa belle famille augmente son capital: le château forteresse de Tiffauges où il résidera souvent, fait partie de la dot. Il entretient une liaison avec son page qui prendra part aux "réjouissances " futures.
Le grand-père obtiendra du dauphin un commandement dans l'armée royale pour Gilles.
Une vraie révélation, comme une renaissance.
Sans peur et sans pitié.
Il devient très vite un chef de guerre efficace et cruel. Ce qui force l'admiration de ses "hommes".
Il sera de l'escorte de Jeanne pour Poitiers, un des principaux chefs au siège d'Orléans, victorieux à Patay, où il prend le grade de Maréchal de France. Enfin, on lui confie la mission d'aller chercher l'ampoule du Saint Chrême, à Saint-Remy...

Amour courtois ?
Inutile d'être rédac chef de Closer pour imaginer que ces deux-là ont fait plus que se croiser.
Les idéaux de Jeanne ont forcément trouvé preneur chez Gilles. La brune aux cheveux courts.... sans contrefaçon, je suis un garçon, et pour un empire, je ne veux me dévêtir.... un vrai fantasme ambulant !
Il la suivrait en enfer ?
Mais l'enfer c'est lui.
Pourtant, malgré l'abandon de Charles VII, il participe au siège de Paris où Jeanne sera blessée.
Il ira jusqu'à imaginer une tentative d'évasion, campant avec ses soldats près de Rouen, alors qu'elle y était emprisonnée.
Barbe bleue est-il né à la mort de Jeanne ?

Barbe-bleue.
Dans le conte de Perrault, les victimes sont des femmes. 
Celles de Gilles de Rais sont des enfants. Donc asexués. Des anges. Recrutés par des rabatteurs( la seule connue était surnommée la Meffraye ) dans les familles les plus pauvres, au prix de la promesse d'une bonne éducation.
La rumeur du cavalier au galop avec ce sac sur l'épaule, "plein de cris", ne fera pas la première page des journaux, ou un sujet au 20h de Pujadas. Elle doit courir dans la campagne, et un nom doit revenir souvent.  Gilles a hérité de la fortune du grand-père. Il la dilapide tous azimut. La salle du château se substitue aux champs de bataille. Ce lieu ou plus jeune, il avait tous les droits. Les champs de bataille sont pleins de mauvaises herbes, et le monde intérieur de Gilles peuplé des horreurs de la guerre." Rien ne freinait plus la rage qui le tourmentait. Le crime, cette négation de tous les freins, devait lui donner seul une souveraineté illimitée qu'à ses yeux d'adolescent cet homme (son grand-père) avait possédée ... Il allait à son tour le dépasser. Il le dépasserait dans le crime."(Georges Bataille)
150, 200, 300, 1000 ? le "faiseur d'anges" lors de son procès n'avouera pas dans les détails. Il faut d'ailleurs savoir "qu'avouer" à cette époque ça présuppose des préliminaires.
                                   François 1er
La magie noire est un autre chef d'accusation. 
Sa ligne de défense c'est de plaider coupable. Coupables des meurtres d'enfant. Il se dit un "faiseur d'anges". Sa piété , son éducation religieuse, son passé glorieux sont mis en avant. Il avoue les crimes, les évoquant comme une catharsis pour atteindre le ciel. Il conseille, il met en garde contre la mauvaise éducation qui l'a mené devant ses juges. Tout pour éviter l'excommunication. Il est donc jugé pour "sodomie, sorcellerie et assassinats d'enfants".

Cinq ans plus tôt, à Orléans, il est l'instigateur d'une fête grandiose. A la gloire de Jeanne( et de la sienne). Presque un an sur place à préparer la mise en scène, pour y donner des spectacles de mai à août 1435. Une sorte de baroud d'honneur, avant la chute et la ruine.
 A l'instar d'Al Capone qui se fit arrêter pour ne pas avoir payé ses impôts, Gilles de Rais, dépossédé de ses derniers biens, mais agissant selon sa propre loi, finira par tomber sous le coup de La Loi, celle que Charles VII mettait en place, signant la fin des clans et des règlements de compte sauvages qui faisaient régner la terreur partout en France.
Car la guerre de cent ans était bien une sale histoire de familles. 
Le procès de Gilles de Rais ne peut donc se conclure que par la peine capitale. Le bûcher.
En revanche, et la nuance est d'importance, la foule et les juges vont lui accorder le repentir. Sa dépouille (et non ses cendres, par le biais d'une petite manip au début du supplice !)reposera dans une chapelle !
Il faudra 10 ans de plus pour que Jeanne soit innocentée, lavée du soupçon d'hérésie. Charles VII lui devait sa place.
C'est l'Eglise qui a toujours le dernier mot, et qui détient le pouvoir judiciaire.

Avignon. Festival. 2011.
Du 22 au 26 juillet, dans la cour d'honneur du palais des Papes, se jouera "Sang et Roses. Le chant de Jeanne et Gilles.". Le texte est de Tom Lanoye, et la mise en scène de Guy Cassiers.
Ils sont belges. D'Anvers. 
Un gros travail de documentation et de sélection des sources. 
Un acte pour Jeanne. Puis un acte pour Gilles.
C'est musical, en plus.
Des questions ?
Non ?
sortez en silence.





 

 


Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article