Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de docteurlabuse.over-blog.com

On vit une époque formidable.

Généralistes sur la grève 1

En attendant la prochaine marée, le corps médical est sur la grève, méduse molle dont on ne voit plus les tentacules. Elle pique encore, on ne se méfiera jamais assez.

Même pas le prestige de l'uniforme des pilotes, ça c'est des vrais mecs, sans l'autorité des notaires, demandez leurs conseils gratuitement, le toubib de base aurait perdu son aura en même temps que son vieux costard en velours et sa bienveillance éclairée.

Les malheurs des autres d'accord, mais pas à n'importe quel prix ! Alors comme un seul homme les médecins vont faire la grève, là pendant les vacances. C'est d'autant plus courageux qu'il n'y a même pas de neige.

Hippocrate bande encore ! Hippocrate. (Dr)Thomas Litli

Marisol

Un faux débat sur des questions mal posées ne pouvait se conclure que par des réponses erronées. La proposition du tiers payant généralisé qui fait partie de la loi de santé qui devrait être votée en janvier part de toute évidence d'un bon sentiment. Toute une frange de la population a de moins en moins accès aux soins, en dépit de la couverture maladie universelle, la fameuse CMU qui a fait couler beaucoup d'encre (bleue marine ?) mais qui a le mérite d'avoir fait disparaître les "dispensaires" de médecins du monde et autres sans frontières qui campaient dans la capitale . La CMU c'est l'an 2000, et c'est déjà du tiers payant, la plupart des médecins y trouvent leur compte et n'y voient plus d'inconvénients.

Syndiqués

MG France, CSMF, FMF, FHP (l'hospitalisation privée, les cliniques ) sont arc-boutés face à ce qui représenterait la menace ultime pour cette profession dite libérale, finir par être salarié de la sécu et des mutuelles. Des syndicats qui représente environ 20% des médecins, 2 sur 10 pour faire CM2, lancent un préavis de grève du mardi 23 au 31 décembre, et ça va être dur. Très dur ?

Le plus curieux, mais en même temps le plus clair sur certaines motivations, c'est celui de la Générale de Santé, le groupe qui possède une centaine de cliniques sur le territoire, qui décide de fermer ses établissements, en signe de protestation. La Générale de Santé vient d'être rachetée par un groupe Australien. Une "privatisation" de la médecine qui l'oriente dans sa dimension technique à fond la caisse. Scanner, IRM, l'imagerie en bref, ça coûte me direz-vous, mais ça rapporte un max, et plus besoin de bouger les fesses de son fauteuil, un petit clic et les images apparaissent, vous n'avez rien. Ah si un truc là, vous inquiétez pas on va faire un Tep scan.

Une aventure de visiteurs médicaux.BD Prix Landerneau 2014

Une aventure de visiteurs médicaux.BD Prix Landerneau 2014

Envoyez le générique

Vous vous rendez compte ? vous êtes un des derniers pays d'Europe à résister contre les médicaments génériques. La faute à qui ? une petite rumeur ça peut pas faire de mal. Pas besoin d'en rajouter, la parano ambiante fait le reste, alimentée par le corps médical lui-même, sans preuves, celles de la revue Prescrire étant "sectaires", m'étonne pas, ça sent le Mélenchon.

Une voie royale pour les labos pharmaceutiques, qui n'ont plus qu'à marcher sur les décombres. Et ça concerne toutes les gammes. Les blockbusters tiennent toujours le haut du pavé. Hypertension, cholesterol, diabète, cancer, sans oublier le département automédication.

Ce qui va pour la fabrication des téléphones portables, des machines à laver, concerne aussi bien les médocs . Avec quelques bémols forcément, parfois sur l'efficacité de ce que vous avalez, mais bon dans l'ensemble ça fait vivre pas mal de monde. Globalement le bilan est positif, rassurez-vous... Les génériques fabriqués en Chine sont hors de prix la-bas. Y a une justice.

Mais il n'y a pas là de quoi faire une grève. On doit beaucoup aux labos. Une bonne partie de notre formation vient de là, elle vient du flouze. Et des courbes, des études comparatives en double aveugle, et au royaume des aveugles, les borgnes sont au CAC 40 dans les neiges éternelles. Mes chers confrères, j'enfonce des portes ouvertes, je prêche dans le désert, je suis un agent dormant de Prescrire, n'empêche, quand on t'offre la pizza, demande-toi qui paye la pizza (proverbe napolitain).

Petit est le nombre de personnes qui voient avec leurs yeux et pensent avec leur esprit. A Einstein

Petit est le nombre de personnes qui voient avec leurs yeux et pensent avec leur esprit. A Einstein

La relève

Mais que pensent les "jeunes" médecins, majoritairement des femmes ?

Ce qu'en disent les vieux: z'ont pas envie de bosser, finissent à 17 heures, des gardes surement pas, une maison médicale s'il vous plait, un CHU juste à côté, une crêche, ces jeunes pensent qu'à jouer avec leur Playstation, aucune culture, bref messieurs dames je vous plains, c'est eux qui vont vous soigner...

Un gentil résumé qui s'inscrit naturellement dans le conflit des générations et peut-être déjà un peu dans la lutte des classes, si l'on en croit les chiffres sur le revenu moyen de ces jeunes.

Pas pouvoir s'installer où on veut( mais faire le plein en quelques mois) la permanence des soins (l'Arlésienne bien connue), les charges, la solitude, la formation médicale continue, ça a des allures de passage à l'ennemi (les vieux qui ne lâchent pas l'affaire), sur la pente insidieuse du burn out. 

Mais tout ça vous l'avez lu, entendu , vu à la télé. Même Cymes (sans Karembeu) s'est fendu d'une émission spéciale sur le sujet de la médecine en péril. Des journées qui n'en finissent pas, l'isolement du médecin de campagne ou de banlieue, les agressions, et puis la charge que représente le dépistage et les réseaux mis en place. Des réseaux ? comme dans la résistance pendant la guerre ? Jean Moulin c'est ça ? C'est marrant comme les mots donnent de l'importance à un machin qui malaxe de la statistique, du fric et qui sert à rien sauf à tenir les patients par la trouille. 

 

A suivre, plus que 3 jours..

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article